Mouvement 2021

Mis en avant

Les calendriers des mouvements premier et second degrés sont parus. Vous pouvez les retrouver dans votre secteur en cliquant sur l’onglet qui correspond dans le bandeau en haut de ce site.

COMITÉ DE SUIVI DU LYCÉE DU MERCREDI 13 JANVIER

Mis en avant

Face à la situation exceptionnelle que nous connaissons actuellement, les membres du comité de suivi ne pouvaient que lancer un appel au ministre de l’Éducation nationale afin qu’il décide rapidement de nouveaux aménagements pour les épreuves d’examen du bac général et technologique.

Il est temps de vous décider, Monsieur le ministre …

La Fep est intervenue pour que les 2 épreuves de spécialité, toujours maintenues en mars prochain, soient remplacées par le contrôle continu, plutôt que reportées en juin. Cela permettrait ainsi une continuité des apprentissages et éviterait un engorgement d’épreuves en fin d’année, qui aurait pour conséquence une pression difficilement tenable en termes de ressources humaines (surveillances supplémentaires à organiser, oraux, corrections, commissions d’harmonisation…). La Fep a également insisté sur le fait qu’il relevait de la responsabilité des décideurs du ministère de tout mettre en œuvre pour préserver du mieux possible le moral des jeunes dans un contexte qui, de l’avis de toutes et de tous, sera encore compliqué cette année. Le meilleur moyen pour cela ne serait-il pas de préciser, dès maintenant, les mesures qui seront prises concernant les examens (épreuves anticipées de français, philosophie, Grand oral et enseignements de spécialité) de ce second semestre, afin de rassurer élèves, familles et enseignants, et ainsi permettre un travail dans la sérénité, autant que possible ?  N’ajoutons pas de l’anxiété à une situation qui en génère déjà suffisamment !

Continuer la lecture

13 janv : [L’ÉCOLE DE LA CONFIANCE S’INSTALLE AU MINISTÈRE DE L’AGRICULTURE]

Mis en avant

Le 8 décembre dernier, le dispositif d’évaluation des établissements, dit « École de la confiance », a été présenté par Béatrice Gille, présidente du Conseil d’évaluation de l’École (CEE), aux membres du Cnea (Conseil national de l’enseignement agricole). C’est en séance que ceux-ci le découvrent, sans même avoir reçu en amont les documents le concernant. Quel départ pour une École de la confiance !

Ce Conseil d’évaluation de l’École est chargé d’évaluer en toute indépendance l’organisation et les résultats de l’enseignement scolaire. À un rythme de 20 % par an, tous les établissements, publics comme privés, doivent être évalués.

Un guide spécifique à l’enseignement agricole, qui est en cours de préparation et qui sera testé prochainement, ainsi qu’un cahier des charges et une charte de déontologie permettront aux équipes de pratiquer une auto-évaluation. Celle-ci portera sur 4 axes :

– les apprentissages et les orientations ;

– la vie et le bien-être des apprenants au sein de l’établissement ;

– Le fonctionnement des établissements ;

– les missions de l’enseignement agricole (développement territorial, coopération internationale, expérimentation…).

Des questions multiples se posent à propos de cette évaluation. Quels sont les objectifs recherchés, quels seront les moyens humains affectés pour cette nouvelle tâche, quelle articulation avec les autres dispositifs d’évaluation existants (QualiopiQualiForm, certification…) ?

D’autant plus que la mise en place sera rapide avec une phase de tests en 2021 et une généralisation à partir de la rentrée 2021.

Alors que Mme Gille se veut rassurante, − pas de mise en concurrence entre les établissements et mise en synergie des dispositifs d’évaluation −, à ce stade, on constate que les équipes pédagogiques, déjà surchargées, devront se charger d’un travail supplémentaire d’évaluation.

Davantage de travail pour les enseignants dans un contexte de diminution du nombre de postes dans l’enseignement agricole : il est difficile dans ces conditions de garder la confiance !

#enseignementagricole #ecoledelaconfiance CFDT #cnea